Psychotherapie.FR

Abonnez-vous à notre Flux RSS
Psychotherapie Brève,Hypnose Ericksonienne,Sophrologie Caycedienne et Sophro-Analyse,Hypnose Thérapeutique à Paris,Formations en Sophrologie
Mis à jour : il y a 12 min 7 sec

EMDR - IMO, Intégration par les Mouvements Oculaires, Annuaire Thérapeutes en EMDR, HTSMA

mercredi 12 septembre 2018 - 16:35
L'IMO, comme L'EMDR est une approche thérapeutique qui est basée sur l'utilisation de mouvements oculaires rythmés. L'IMO et L'EMDR permettent par stimulation neuronale une réparation des blessures psychologiques. L'IMO est une Neurothérapie. L'approche IMO ou EMDR va stimuler le processus naturel d'auto-guérison. L'IMO et L' EMDR s'intègrent dans un plan thérapeutique, dont elle augmente l'efficacité, et ce d'autant plus qu'elle est pratiquée par un thérapeute, clinicien expérimenté. L'Intégration par le Mouvement Oculaire permet d'activer les réseaux neurologiques inconscients. L’EMDR est une thérapie relativement nouvelle qui a été développée et validée dans le traitement du Stress Post-Traumatique. L'EMDR et l'IMO, associés avec d’autres approches comme l'hypnose éricksonienne ou hypnose médicale, les thérapies comportementales et cognitives, sont des instruments thérapeutiques puissants de restructuration cognitive et utilisés dans la Dépression, les Troubles Paniques, le Trouble Obsessionnel-Compulsif (TOC), les Phobies, la Boulimie, l’Anorexie, le Surpoids, l’Obésité, et le Stress. HTSMA: Hypnose Thérapies Stratégiques et Mouvements Alternatifs. Pour consulter l'annuaire des thérapeutes en EMDR-IMO, cliquez ici


Annuaire de Medecines-Douces.TV: EMDR - IMO, Intégration par les Mouvements Oculaires, annuaire des professionnels de l'EMDR - IMO, cliquez ici


EMDR: la thérapie préconisée par l’OMS pour le traitement des chocs post-traumatiques. Par Laurence ADJADJ, Marseille
Dans un communiqué du 6 août 2013, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) publie un nouveau protocole clinique et les lignes directrices en vue de traiter les conséquences des traumatismes et de la perte de proches sur la santé mentale.

Dans ce communiqué, l’OMS préconise en premier lieu l’utilisation de la thérapie EMDR (désensibilisation et de reprogrammation par le mouvement des yeux, rapportée en France par David Servan-Schreiber) ou la thérapie cognitivo-comportementale. Lire la suite sur EMDR.FR
Formation en EMDR-IMO à Paris Formation en EMDR-IMO au CHTIP, Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris
Dr Philippe Aîm & Laurent Gross

Le ventre, grenier à émotions. Une suggestion

vendredi 10 août 2018 - 18:30
Par le Dr Jean DENIS, médecin attaché au service de Dermatologie du CH Le Mans, chargé des consultations d’hypnose. Revue Hypnose & Thérapies brèves n°49. Pendant mes quarante ans de pratique de médecine générale, combien j’ai pu entendre de brillants élèves crier leur anxiété par leur ventre, et tous ces adultes à la recherche d’un régime sans gluten, sans lactose, et sans tout pour améliorer leur transit angoissé... L’intimité entre leurs stress et leurs intestins était évidente et écouter leurs problèmes à travers le langage du ventre en hypnose m’était devenu familier.

Quand les « colopathies fonctionnelles » sont devenues « colons irritables », le langage du ventre de ces patients a évolué, car qui dit irritable dit colères ou sentiments négatifs, contenus et réprimés. L’intestin aurait-il une mémoire ? Nos déductions cliniques, nos intuitions, nos interprétations ont trouvé progressivement leurs assises scientifiques ces dernières années et, forts de ces arguments, nous pouvons proposer à nos patients de mieux se comprendre par le langage de leur intestin et de dialoguer avec lui en hypnose. Depuis ma deuxième carrière toute récente de consultant en hypnose en dermatologie, j’ai été frappé par la similitude d’expression et de langage entre l’intestin et la peau. Rien d’étonnant en fait quand on connaît l’origine embryologique commune de ces tissus, d’où la proposition d’utiliser des outils d’hypnose similaires pour ces deux récepteurs, le son pour l’intestin, l’image pour la peau.
L’INTESTIN : LE VENTRE, NOTRE DEUXIÈME CERVEAU, MÉMOIRE DES ÉMOTIONS De récentes recherches sur l’intestin ont montré que les cellules nerveuses de l’intestin, ensemble appelé Système nerveux entérique (SNE), proviennent du même feuillet embryologique ectoblastique que celui du Système nerveux central (SCN) et celui de la peau réalisant l’ensemble du Système nerveux immuno-cutané (SNIC). On peut dire que les cellules nerveuses entériques, les cellules nerveuses cutanées et celles du cerveau appartiennent à la même famille et sont « sœurs », capables de se comprendre et de se parler.
Ce cerveau abdominal a prouvé son au- tonomie dès la fin du XIXe siècle par Bay- liss et Starling, confirmée par les travaux de Pavlov et Trendelenburg.

Cerveau et intestin communiquent en- semble par le nerf pneumogastrique (nerf Xe paire). Le SNE répond par l’intermédiaire des neuromédiateurs (ou neurotransmet- teurs), notamment par la sérotonine qui est secrétée à 95 % par le tube digestif ; celle- ci est impliquée dans la régulation du rythme circadien, dans la mobilité digestive et dans de nombreux désordres psychologiques tels que le stress, l’anxiété, les phobies, la dépression, etc. Ce constat a permis au Dr Michael Gershon en 1999 de le qualifier de « deuxième cerveau ». Ce même auteur attribue également à ce cerveau in- testinal une mémoire de nos émotions.

L’intestin possède donc au moins deux fonctions : celle, physiologique, de digérer le bol alimentaire ; l’autre, émo- tionnelle, de mémoriser et de digérer les résidus des conflits émotionnels et donc de jouer un rôle régulateur.

Ce « cerveau » intestinal ne peut pas manipuler des symboles, des concepts, comme le cerveau, mais il dispose de neu- rotransmetteurs. Ces derniers communi- quent par un langage chimique complexe et subtil qui mérite d’être écouté et étudié.
Un autre auteur, le Dr Ghislain Devroede, de Québec, dans son ouvrage Ce que les maux de ventre disent de notre passé (Payot), a mis en évidence en 2003 que le système nerveux entérique était doté d’une véritable mémoire de notre vie émotionnelle d’où, entre autres, les dou- leurs abdominales lors de grands stress ou de grandes émotions revécues ou remémorées.

L’INTESTIN SAGESSE TAOÏSTE L’Orient nous avait montré le chemin depuis longtemps et la théorie taoïste est particulièrement pertinente à ce sujet. Ce que la médecine contemporaine occiden- tale découvre depuis peu, les Taoïstes, il y a 4 000 ans, en étaient parfaitement aver- tis. Pour eux, le corps humain est sous le contrôle de deux cerveaux : le cerveau cé- rébral et le cerveau abdominal. Selon la pensée taoïste, la perception et la gestion des sentiments sont des fonctions de la région abdominale, plus précisément si- tuée au niveau du plexus solaire.
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves
Trauma complexe: Apport de l'Hypnose. Olivier PIEDFORT-MARIN
Dans un article précédent, nous avons présenté les limitations de l’utilisation de l’hypnose avec les patients souffrant de trouble de stress post-traumatique complexe (TSPT-C). Cet article va maintenant présenter les techniques hypnothérapeutiques utiles voire indispensables avec ces patients, en particulier lors de la phase 1 du traitement, phase dédiée à la stabilisation, la réduction des symptômes et l’apprentissage de la régulation des affects. 
Troubles des apprentissages: Mémoire, émotion et neurosciences. Amer SAFIEDDINE
La mémoire est une expérience émotionnelle dans l’espace et le temps. « La seule fois où j’ai vu ma mère pleurer, je mangeais une tarte aux pommes », disait Proust. Ce n’est pas seulement la surprise de voir sa mère pleurer qui interpellait l’auteur, mais le fait de se souvenir qu’il mangeait une tarte aux pommes ce jour- là ! La mémoire, allait-il ajouter, « c’est du temps incorporé », du temps inscrit en nous, dans notre corps.
L'Hypnose en Ophtalmologie. Dr Robert BENHAMOU
En consultation et au bloc. La chirurgie en ophtalmologie est dominée par l’anesthésie topique. Simple, dosable, l’hypnose, cet outil de travail, se doit d’être enseignée. Or si la chirurgie est dans la majeure partie des cas absolument indolore, le symbole et la valeur émotionnelle de l’œil la rendent très anxiogène.
Le ventre, grenier à émotions. Une suggestion. Dr Jean DENIS
Pendant mes quarante ans de pratique de médecine générale, combien j’ai pu entendre de brillants élèves crier leur anxiété par leur ventre, et tous ces adultes à la recherche d’un régime sans gluten, sans lactose, et sans tout pour améliorer leur transit angoissé... 
Infertilité et Hypnose. Concerto pour un bébé. Claire MARIE-RODA
Voici le récit d’une thérapie réussie. Ce récit est une reconstruction après coup d’une thérapie. Et le récit après coup d’une thérapie réussie donne l’impression que tout a été magistralement orchestré par le thérapeute. Or, il n’en est rien.  Dans cette thérapie, c’est la patiente qui a très intelligemment tracé le chemin. Je n’ai fait que la suivre. Le Dr Dominique Megglé, auprès de qui j’ai appris l’hypnose, dit que lorsqu’on relit les notes d’une thérapie réussie, tout s’enchaîne à merveille. 

Note Quatrième selon François Roustang. Sylvie LE PELLETIER-BEAUFOND 
Qu’est-ce que l’hypnose ? interroge François Roustang, une fois les contours de sa vision du monde tracés. Au sein d’une cosmologie alors dessinée se dévoile l’im- portance de l’hypnose, l’hypnose en tant que phénomène universel, l’hypnose qui conduit à réinterroger radicalement l’es- sence de la thérapie. Mais arrêtons-nous sur le phénomène « hypnose ». 
Edito: Autour de la maternité. Dr Véronique WAISBLAT
La maternité nous concerne tous. Les couples à la recherche de l’accouchement idéal, la famille élargie. Et les soignants. La maternité est un moment de confrontation aux rêves, elle se doit d’être joie et bonheur. Pourtant difficultés et souffrances peuvent survenir. C’est là que l’accompagnement par l’hypnose déploie son potentiel. 
Apports de l’hypnose en consultations prénatales. Mélina SINGER
Comment soulager une patiente angoissée qui a des difficultés à supporter certains états de la grossesse comme les nausées, la fatigue, les douleurs ? Que proposer en cas de sciatalgies ou de douleurs ligamentaires ? Répondre à mes patientes que ce qu’elles ressentent est normal ne me satisfaisait pas. 
Hypnose en salle de naissance. Delphine GERMAIN et Dr Véronique WAISBLAT
Sage-femme et anesthésiste ensemble il y a plus de dix ans lors de l’accompagnement de Madame L., nous avons constaté le bénéfice de l’utilisation d’interventions hypnotiques en salle de naissance. L’événement relaté ci-dessous nourrit notre réflexion sur l’amélioration de la vie quotidienne en salle de naissance, mais aussi sur le contraste avec le niveau de preuve scientifique donné par les études contrôlées randomisées. 
Accouchement personnel maison: Sortir des violences obstétricales. Isabelle IGNACE
C’est à partir de son expérience professionnelle et personnelle, qu’Isabelle Ignace témoigne. Je m’appuie sur mon expérience d’animation et de création d’un groupe de préparation à la naissance axé sur l’hypnoanalgésie mis en place dans le cadre de l’Unité d’évaluation et de traitement de la douleur et le Service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Robert-Debré Paris, entre 2008 et 2012, pour présenter l’évolution de mon cheminement en tant que soignante, ainsi que mon expérience en tant que femme ayant fait le choix d’un autre type d’accompagnement que celui de l’hôpital pour mes accouchements. 
Grossesse et accouchement: Communication Hypnotique. Dr Allan CYNA
Les cliniciens impliqués dans la grossesse et l’accouchement focalisent habituellement leur attention sur les avancées technologiques et pharmacologiques, et ils sous-estiment fréquemment l’importance que les patients accordent à la communication. Optimiser la communication améliore la satisfaction des patients, réduit les erreurs, les incompréhensions, la détresse des patients et les mises en cause des soignants pour négligence. 
Trois rituels de guérison. Apaisement avant ou après la naissance. Dr Christelle ROUX
Je suis obstétricienne et hypnopraticienne. Je souhaite consacrer cet article à décrire trois rituels d’aide à l’ancrage corporel que j’aime proposer à mes patientes souffrantes. Il s’agit de séances d’hypnose formelle. La séance est suivie d’un apprentissage du rituel parfois simplifié, afin qu’il puisse être répété quotidiennement de façon autonome : auto-hypnose. 
« Si j’avais su... ».Dr Stefano Colombo, Revue Hypnose et Thérapies brèves 49
Nous voici en plein printemps. La nature se réveille, les rayons du soleil ont repris de la couleur, les oiseaux leur chant et les fleurs nous sourient. Je regarde ma terrasse et je suis terrassé de tristesse : quatre brins d’herbe et un vieux rosier plein de rhumatismes, d’arthrose, tout tordu, dont les branches sont davantage des bouts de bois pour la cheminée que les ambassadeurs d’une verte jeunesse. 
A deux mains dans la neige. Sophie COHEN et Véronique BONNET
La neige fraîche crisse sous les chaussures. Neige blanche, neige chaude dans nos cœurs... Aux pieds, de grosses chaussures, tu sais celles qui me mettent les pieds au chaud, bien à l’abri... celles qui permettent ces longues promenades... Nous, bien accrochés au sol... oui, bien sûr, derrière soi les traces... celles de nos pas... 
Merci, au revoir. Dr Adrian Chaboche
Cher lecteur, Si dans le précédent numéro nous avons pu mettre les pieds dans le vide de l’angoisse phobique afin d’y rechercher de quoi y prendre appui (le traitement de la phobie à considérer comme ce qui nous relie à vivre), c’est pour permettre au thérapeute lui-même d’accepter de se plonger dans l’inconnu.

Hypnose: le pouvoir des odeurs. Dr Dina ROBERTS
Pourquoi ne pas plus utiliser l’odorat en hypnose ? Alors que nous nous appuyons sur les images, les sons, les sensations cénesthésiques, nous délaissons plus sou- vent les odeurs et les goûts (qui dépendent directement de l’odorat). Nous oublions ainsi fréquemment deux de nos cinq sens, alors qu’ils offrent un accès direct à la mémoire et aux émotions et pourraient donc être particulièrement intéressants pour notre pratique. 
Entretien de Martin Wall, Président de European Society of Hypnosis
Interview par Gérard FITOUSSI. Bonjour Martin, pouvez-vous nous parler de votre parcours personnel et professionnel ? Martin Wall : Je suis diplômé en chirurgie dentaire de l’University College de Londres en 1973. J’ai développé une approche globale de la pratique dentaire dans ma ville du Mid Devon. J’exerce maintenant comme maître de conférences et superviseur clinique à l’Université Peninsula de Médecine et Dentisterie.
Couleur Chronique, Jean-Michel Hérin
Compte-rendu par Henri BENSOUSSAN. La première phrase du livre de Jean-Michel Hérin nous dit tout sur le propos de l’auteur : « Ce livre est le reflet instantané de mon cheminement au moment de son écriture, en 2014. » Un peu plus loin, il précise : « Il s’agit simplement d’une réflexion sur la manière dont on observe des expériences, professionnelles ou personnelles, artistiques, des enseignement, des lectures, et dont on les utilise dans la pratique quotidienne. » 

Etre là, sous la direction du Dr Marc Galy
Compte rendu par Sophie COHEN. Marc Galy, anesthésiste utilisant l’hypnose dans sa pratique, réunit douze auteurs venus d’univers différents qui écrivent sur cette thématique. Ce petit livre par son format ne l’est pas dans son contenu. Chacun dans sa spécialité nous amène à explorer sa relation au « présent ». 

Hypnose: le pouvoir des odeurs. Dr Dina ROBERTS

vendredi 10 août 2018 - 17:25
Revue Hypnose & Thérapies brèves n°49 Pourquoi ne pas plus utiliser l’odorat en hypnose ? Alors que nous nous appuyons sur les images, les sons, les sensations cé- nesthésiques, nous délaissons plus sou- vent les odeurs et les goûts (qui dépen- dent directement de l’odorat). Nous ou- blions ainsi fréquemment deux de nos cinq sens, alors qu’ils offrent un accès direct à la mémoire et aux émotions et pourraient donc être particulièrement intéressants pour notre pratique.

Comme le décrit si justement Proust avec l’épisode de la madeleine : « Quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édi- fice immense du souvenir. »

Les chercheurs ont depuis prouvé cette intuition : la mémoire olfactive résiste plus au temps que les mémoires associées aux autres sens. Les odeurs per- mettent de retrouver des souvenirs auto- biographiques plus anciens que les images (Chu & Downes, 2002). Elles permettentaux sujets d’accéder à des souvenirs auxquels ils n’avaient jamais fait référence auparavant, et avec une plus grande com- posante émotionnelle. Ce lien particulier de l’olfaction avec la mémoire émotionnelle n’est pas étonnant lorsque l’on s’intéresse à l’anatomie du circuit olfactif. En effet, l’information olfactive est d’abord traitée par le système limbique (dont l’amygdale et l’hippocampe), ou cerveau reptilien, central pour les émotions et la mémoire, avant d’accéder au cortex supérieur, et devenir consciente. C’est le seul sens ayant cette particularité. En réaction à une odeur, nous allons d’abord avoir une réaction hédonique (lui attribuer un caractère plaisant ou désagréable), puis celle-ci va évoquer des souvenirs, et seulement ensuite elle pourra éventuellement être nommée.

C’est un sens qui est d’abord un déclencheur émotionnel.Les parfumeurs utilisent parfois directement le pouvoir évocateur des odeurs lors de la création d’un parfum. La proposition de convoquer des souvenirs peut même de- venir explicite. Pamela Roberts, alors di- rectrice de création chez l’Artisan Parfumeur, a par exemple participé à la création d’un coffret nommé « Je me souviens ». Huit odeurs étaient recomposées pour réveiller le souvenir de moments de l’enfance : « Le baiser du soir », associant l’odeur du rouge à lèvres et de la poudre, pour rappeler à chacun l’odeur de sa mère maquillée et prête à sortir, « Histoire de linge », évoquant l’odeur de vapeur de la buanderie, « C’est la rentrée » rappelant la trousse d’écolier avec des odeurs de cuir, de crayons noirs...
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves
Trauma complexe: Apport de l'Hypnose. Olivier PIEDFORT-MARIN
Dans un article précédent, nous avons présenté les limitations de l’utilisation de l’hypnose avec les patients souffrant de trouble de stress post-traumatique complexe (TSPT-C). Cet article va maintenant présenter les techniques hypnothérapeutiques utiles voire indispensables avec ces patients, en particulier lors de la phase 1 du traitement, phase dédiée à la stabilisation, la réduction des symptômes et l’apprentissage de la régulation des affects. 
Troubles des apprentissages: Mémoire, émotion et neurosciences. Amer SAFIEDDINE
La mémoire est une expérience émotionnelle dans l’espace et le temps. « La seule fois où j’ai vu ma mère pleurer, je mangeais une tarte aux pommes », disait Proust. Ce n’est pas seulement la surprise de voir sa mère pleurer qui interpellait l’auteur, mais le fait de se souvenir qu’il mangeait une tarte aux pommes ce jour- là ! La mémoire, allait-il ajouter, « c’est du temps incorporé », du temps inscrit en nous, dans notre corps.
L'Hypnose en Ophtalmologie. Dr Robert BENHAMOU
En consultation et au bloc. La chirurgie en ophtalmologie est dominée par l’anesthésie topique. Simple, dosable, l’hypnose, cet outil de travail, se doit d’être enseignée. Or si la chirurgie est dans la majeure partie des cas absolument indolore, le symbole et la valeur émotionnelle de l’œil la rendent très anxiogène.
Le ventre, grenier à émotions. Une suggestion. Dr Jean DENIS
Pendant mes quarante ans de pratique de médecine générale, combien j’ai pu entendre de brillants élèves crier leur anxiété par leur ventre, et tous ces adultes à la recherche d’un régime sans gluten, sans lactose, et sans tout pour améliorer leur transit angoissé... 
Infertilité et Hypnose. Concerto pour un bébé. Claire MARIE-RODA
Voici le récit d’une thérapie réussie. Ce récit est une reconstruction après coup d’une thérapie. Et le récit après coup d’une thérapie réussie donne l’impression que tout a été magistralement orchestré par le thérapeute. Or, il n’en est rien.  Dans cette thérapie, c’est la patiente qui a très intelligemment tracé le chemin. Je n’ai fait que la suivre. Le Dr Dominique Megglé, auprès de qui j’ai appris l’hypnose, dit que lorsqu’on relit les notes d’une thérapie réussie, tout s’enchaîne à merveille. 

Note Quatrième selon François Roustang. Sylvie LE PELLETIER-BEAUFOND 
Qu’est-ce que l’hypnose ? interroge François Roustang, une fois les contours de sa vision du monde tracés. Au sein d’une cosmologie alors dessinée se dévoile l’im- portance de l’hypnose, l’hypnose en tant que phénomène universel, l’hypnose qui conduit à réinterroger radicalement l’es- sence de la thérapie. Mais arrêtons-nous sur le phénomène « hypnose ». 
Edito: Autour de la maternité. Dr Véronique WAISBLAT
La maternité nous concerne tous. Les couples à la recherche de l’accouchement idéal, la famille élargie. Et les soignants. La maternité est un moment de confrontation aux rêves, elle se doit d’être joie et bonheur. Pourtant difficultés et souffrances peuvent survenir. C’est là que l’accompagnement par l’hypnose déploie son potentiel. 
Apports de l’hypnose en consultations prénatales. Mélina SINGER
Comment soulager une patiente angoissée qui a des difficultés à supporter certains états de la grossesse comme les nausées, la fatigue, les douleurs ? Que proposer en cas de sciatalgies ou de douleurs ligamentaires ? Répondre à mes patientes que ce qu’elles ressentent est normal ne me satisfaisait pas. 
Hypnose en salle de naissance. Delphine GERMAIN et Dr Véronique WAISBLAT
Sage-femme et anesthésiste ensemble il y a plus de dix ans lors de l’accompagnement de Madame L., nous avons constaté le bénéfice de l’utilisation d’interventions hypnotiques en salle de naissance. L’événement relaté ci-dessous nourrit notre réflexion sur l’amélioration de la vie quotidienne en salle de naissance, mais aussi sur le contraste avec le niveau de preuve scientifique donné par les études contrôlées randomisées. 
Accouchement personnel maison: Sortir des violences obstétricales. Isabelle IGNACE
C’est à partir de son expérience professionnelle et personnelle, qu’Isabelle Ignace témoigne. Je m’appuie sur mon expérience d’animation et de création d’un groupe de préparation à la naissance axé sur l’hypnoanalgésie mis en place dans le cadre de l’Unité d’évaluation et de traitement de la douleur et le Service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Robert-Debré Paris, entre 2008 et 2012, pour présenter l’évolution de mon cheminement en tant que soignante, ainsi que mon expérience en tant que femme ayant fait le choix d’un autre type d’accompagnement que celui de l’hôpital pour mes accouchements. 

Grossesse et accouchement: Communication Hypnotique. Dr Allan CYNA
Les cliniciens impliqués dans la grossesse et l’accouchement focalisent habituellement leur attention sur les avancées technologiques et pharmacologiques, et ils sous-estiment fréquemment l’importance que les patients accordent à la communication. Optimiser la communication améliore la satisfaction des patients, réduit les erreurs, les incompréhensions, la détresse des patients et les mises en cause des soignants pour négligence. 
Trois rituels de guérison. Apaisement avant ou après la naissance. Dr Christelle ROUX
Je suis obstétricienne et hypnopraticienne. Je souhaite consacrer cet article à décrire trois rituels d’aide à l’ancrage corporel que j’aime proposer à mes patientes souffrantes. Il s’agit de séances d’hypnose formelle. La séance est suivie d’un apprentissage du rituel parfois simplifié, afin qu’il puisse être répété quotidiennement de façon autonome : auto-hypnose. 
« Si j’avais su... ».Dr Stefano Colombo, Revue Hypnose et Thérapies brèves 49
Nous voici en plein printemps. La nature se réveille, les rayons du soleil ont repris de la couleur, les oiseaux leur chant et les fleurs nous sourient. Je regarde ma terrasse et je suis terrassé de tristesse : quatre brins d’herbe et un vieux rosier plein de rhumatismes, d’arthrose, tout tordu, dont les branches sont davantage des bouts de bois pour la cheminée que les ambassadeurs d’une verte jeunesse. 
A deux mains dans la neige. Sophie COHEN et Véronique BONNET
La neige fraîche crisse sous les chaussures. Neige blanche, neige chaude dans nos cœurs... Aux pieds, de grosses chaussures, tu sais celles qui me mettent les pieds au chaud, bien à l’abri... celles qui permettent ces longues promenades... Nous, bien accrochés au sol... oui, bien sûr, derrière soi les traces... celles de nos pas... 
Merci, au revoir. Dr Adrian Chaboche
Cher lecteur, Si dans le précédent numéro nous avons pu mettre les pieds dans le vide de l’angoisse phobique afin d’y rechercher de quoi y prendre appui (le traitement de la phobie à considérer comme ce qui nous relie à vivre), c’est pour permettre au thérapeute lui-même d’accepter de se plonger dans l’inconnu.

Hypnose: le pouvoir des odeurs. Dr Dina ROBERTS
Pourquoi ne pas plus utiliser l’odorat en hypnose ? Alors que nous nous appuyons sur les images, les sons, les sensations cénesthésiques, nous délaissons plus sou- vent les odeurs et les goûts (qui dépendent directement de l’odorat). Nous oublions ainsi fréquemment deux de nos cinq sens, alors qu’ils offrent un accès direct à la mémoire et aux émotions et pourraient donc être particulièrement intéressants pour notre pratique. 
Entretien de Martin Wall, Président de European Society of Hypnosis
Interview par Gérard FITOUSSI. Bonjour Martin, pouvez-vous nous parler de votre parcours personnel et professionnel ? Martin Wall : Je suis diplômé en chirurgie dentaire de l’University College de Londres en 1973. J’ai développé une approche globale de la pratique dentaire dans ma ville du Mid Devon. J’exerce maintenant comme maître de conférences et superviseur clinique à l’Université Peninsula de Médecine et Dentisterie.
Couleur Chronique, Jean-Michel Hérin
Compte-rendu par Henri BENSOUSSAN. La première phrase du livre de Jean-Michel Hérin nous dit tout sur le propos de l’auteur : « Ce livre est le reflet instantané de mon cheminement au moment de son écriture, en 2014. » Un peu plus loin, il précise : « Il s’agit simplement d’une réflexion sur la manière dont on observe des expériences, professionnelles ou personnelles, artistiques, des enseignement, des lectures, et dont on les utilise dans la pratique quotidienne. » 

Etre là, sous la direction du Dr Marc Galy
Compte rendu par Sophie COHEN. Marc Galy, anesthésiste utilisant l’hypnose dans sa pratique, réunit douze auteurs venus d’univers différents qui écrivent sur cette thématique. Ce petit livre par son format ne l’est pas dans son contenu. Chacun dans sa spécialité nous amène à explorer sa relation au « présent ». 

Entretien de Martin Wall, Président de European Society of Hypnosis

vendredi 10 août 2018 - 15:31
Interview par Gérard FITOUSSI Revue Hypnose & Thérapies brèves n°49 Bonjour Martin, pouvez-vous nous parler de votre parcours personnel et professionnel ?
Martin Wall : Je suis diplômé en chirurgie dentaire de l’University College de Londres en 1973. J’ai développé une approche globale de la pratique dentaire dans ma ville du Mid Devon. J’exerce maintenant comme maître de conférences et superviseur clinique à l’Université Peninsula de Médecine et Dentisterie. Je suis marié à Elizabeth de- puis plus de quarante ans et nous avons deux enfants et quatre petits-enfants. Je suis membre de la Société religieuse des Amis, plus connus sous le nom de « Quakers », ce qui me permet d’avoir un soutien et une communauté qui me laisse explorer mon agnosticisme. Quand je ne navigue pas, ni ne jardine, mon grand bonheur est d’être auprès de ma famille et de mes amis.

Quand et de quelle façon avez-vous été en contact avec l’hypnose ?

Après six années de formation rigoureuse à la chirurgie, je recherchais une manière d’équilibrer cette approche pour pouvoir m’adresser à la personne derrière la pathologie. « Il est plus important de connaître quelle est la personne qui a la maladie que de savoir quelle maladie a une personne », a dit Hippocrate (460-377 avant J.-C.). L’étude de l’hypnose me semblait riche en promesses dans ce cadre. L’approche mécanique enseignée lors de ma formation soulignait qu’un chirurgien efficace devait se mettre à distance du patient sinon « son scalpel tremblera et son jugement sera compromis ». Cette distance du chirurgien d’avec son patient ne me convenait pas. L’hypnose s’attache à observer la façon dont les personnes interagissent. Elle permet de démêler les fils complexes de la relation et de mener les choses à bien de façon satisfaisante.
De quelle manière l’utilisez-vous dans votre pratique ?
Pendant trente ans j’ai soigné des enfants et les enfants des enfants. Ceci a favorisé une relation de confiance avec mes patients, ce qui a été un vrai privilège. L’hypnose par son approche théorique ou phénoménologique m’a inspiré et guidé dans ce voyage... telle « une philosophie de la pratique ». Cette pratique harmonieuse favorise l’appréciation réciproque de chaque patient mais aussi de chaque membre de l’équipe de travail et engendre la confiance et une meilleure sécurité. Ce secteur est dominé de plus en plus par une approche entrepreneuriale. Il y a aussi plus de 50 % de risque d’être poursuivi pour mauvaise pratique que dans tout autre pays au monde. Cela encourage une approche défensive du soin où le patient est vu davantage comme un adversaire que comme un être ayant besoin d’aide et de compassion. Mon souci est d’instiller à mes étudiants ce que l’hypnose nous apprend, à savoir de comprendre le sens du terme « agapè ». Que l’amour et le respect ont un impact sur leurs patients. Et qu’ils peuvent changer notre profession en la faisant évoluer d’une culture de la peur à une culture de la confiance et de l’engagement.
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves
Trauma complexe: Apport de l'Hypnose. Olivier PIEDFORT-MARIN
Dans un article précédent, nous avons présenté les limitations de l’utilisation de l’hypnose avec les patients souffrant de trouble de stress post-traumatique complexe (TSPT-C). Cet article va maintenant présenter les techniques hypnothérapeutiques utiles voire indispensables avec ces patients, en particulier lors de la phase 1 du traitement, phase dédiée à la stabilisation, la réduction des symptômes et l’apprentissage de la régulation des affects. 
Troubles des apprentissages: Mémoire, émotion et neurosciences. Amer SAFIEDDINE
La mémoire est une expérience émotionnelle dans l’espace et le temps. « La seule fois où j’ai vu ma mère pleurer, je mangeais une tarte aux pommes », disait Proust. Ce n’est pas seulement la surprise de voir sa mère pleurer qui interpellait l’auteur, mais le fait de se souvenir qu’il mangeait une tarte aux pommes ce jour- là ! La mémoire, allait-il ajouter, « c’est du temps incorporé », du temps inscrit en nous, dans notre corps.
L'Hypnose en Ophtalmologie. Dr Robert BENHAMOU
En consultation et au bloc. La chirurgie en ophtalmologie est dominée par l’anesthésie topique. Simple, dosable, l’hypnose, cet outil de travail, se doit d’être enseignée. Or si la chirurgie est dans la majeure partie des cas absolument indolore, le symbole et la valeur émotionnelle de l’œil la rendent très anxiogène.
Le ventre, grenier à émotions. Une suggestion. Dr Jean DENIS
Pendant mes quarante ans de pratique de médecine générale, combien j’ai pu entendre de brillants élèves crier leur anxiété par leur ventre, et tous ces adultes à la recherche d’un régime sans gluten, sans lactose, et sans tout pour améliorer leur transit angoissé... 
Infertilité et Hypnose. Concerto pour un bébé. Claire MARIE-RODA
Voici le récit d’une thérapie réussie. Ce récit est une reconstruction après coup d’une thérapie. Et le récit après coup d’une thérapie réussie donne l’impression que tout a été magistralement orchestré par le thérapeute. Or, il n’en est rien.  Dans cette thérapie, c’est la patiente qui a très intelligemment tracé le chemin. Je n’ai fait que la suivre. Le Dr Dominique Megglé, auprès de qui j’ai appris l’hypnose, dit que lorsqu’on relit les notes d’une thérapie réussie, tout s’enchaîne à merveille. 

Note Quatrième selon François Roustang. Sylvie LE PELLETIER-BEAUFOND 
Qu’est-ce que l’hypnose ? interroge François Roustang, une fois les contours de sa vision du monde tracés. Au sein d’une cosmologie alors dessinée se dévoile l’im- portance de l’hypnose, l’hypnose en tant que phénomène universel, l’hypnose qui conduit à réinterroger radicalement l’es- sence de la thérapie. Mais arrêtons-nous sur le phénomène « hypnose ». 
Edito: Autour de la maternité. Dr Véronique WAISBLAT
La maternité nous concerne tous. Les couples à la recherche de l’accouchement idéal, la famille élargie. Et les soignants. La maternité est un moment de confrontation aux rêves, elle se doit d’être joie et bonheur. Pourtant difficultés et souffrances peuvent survenir. C’est là que l’accompagnement par l’hypnose déploie son potentiel. 
Apports de l’hypnose en consultations prénatales. Mélina SINGER
Comment soulager une patiente angoissée qui a des difficultés à supporter certains états de la grossesse comme les nausées, la fatigue, les douleurs ? Que proposer en cas de sciatalgies ou de douleurs ligamentaires ? Répondre à mes patientes que ce qu’elles ressentent est normal ne me satisfaisait pas.
Hypnose en salle de naissance. Delphine GERMAIN et Dr Véronique WAISBLAT
Sage-femme et anesthésiste ensemble il y a plus de dix ans lors de l’accompagnement de Madame L., nous avons constaté le bénéfice de l’utilisation d’interventions hypnotiques en salle de naissance. L’événement relaté ci-dessous nourrit notre réflexion sur l’amélioration de la vie quotidienne en salle de naissance, mais aussi sur le contraste avec le niveau de preuve scientifique donné par les études contrôlées randomisées. 
Accouchement personnel maison: Sortir des violences obstétricales. Isabelle IGNACE
C’est à partir de son expérience professionnelle et personnelle, qu’Isabelle Ignace témoigne. Je m’appuie sur mon expérience d’animation et de création d’un groupe de préparation à la naissance axé sur l’hypnoanalgésie mis en place dans le cadre de l’Unité d’évaluation et de traitement de la douleur et le Service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Robert-Debré Paris, entre 2008 et 2012, pour présenter l’évolution de mon cheminement en tant que soignante, ainsi que mon expérience en tant que femme ayant fait le choix d’un autre type d’accompagnement que celui de l’hôpital pour mes accouchements. 

Grossesse et accouchement: Communication Hypnotique. Dr Allan CYNA
Les cliniciens impliqués dans la grossesse et l’accouchement focalisent habituellement leur attention sur les avancées technologiques et pharmacologiques, et ils sous-estiment fréquemment l’importance que les patients accordent à la communication. Optimiser la communication améliore la satisfaction des patients, réduit les erreurs, les incompréhensions, la détresse des patients et les mises en cause des soignants pour négligence. 
Trois rituels de guérison. Apaisement avant ou après la naissance. Dr Christelle ROUX
Je suis obstétricienne et hypnopraticienne. Je souhaite consacrer cet article à décrire trois rituels d’aide à l’ancrage corporel que j’aime proposer à mes patientes souffrantes. Il s’agit de séances d’hypnose formelle. La séance est suivie d’un apprentissage du rituel parfois simplifié, afin qu’il puisse être répété quotidiennement de façon autonome : auto-hypnose. 
« Si j’avais su... ».Dr Stefano Colombo, Revue Hypnose et Thérapies brèves 49
Nous voici en plein printemps. La nature se réveille, les rayons du soleil ont repris de la couleur, les oiseaux leur chant et les fleurs nous sourient. Je regarde ma terrasse et je suis terrassé de tristesse : quatre brins d’herbe et un vieux rosier plein de rhumatismes, d’arthrose, tout tordu, dont les branches sont davantage des bouts de bois pour la cheminée que les ambassadeurs d’une verte jeunesse. 
A deux mains dans la neige. Sophie COHEN et Véronique BONNET
La neige fraîche crisse sous les chaussures. Neige blanche, neige chaude dans nos cœurs... Aux pieds, de grosses chaussures, tu sais celles qui me mettent les pieds au chaud, bien à l’abri... celles qui permettent ces longues promenades... Nous, bien accrochés au sol... oui, bien sûr, derrière soi les traces... celles de nos pas... 
Merci, au revoir. Dr Adrian Chaboche
Cher lecteur, Si dans le précédent numéro nous avons pu mettre les pieds dans le vide de l’angoisse phobique afin d’y rechercher de quoi y prendre appui (le traitement de la phobie à considérer comme ce qui nous relie à vivre), c’est pour permettre au thérapeute lui-même d’accepter de se plonger dans l’inconnu.

Hypnose: le pouvoir des odeurs. Dr Dina ROBERTS
Pourquoi ne pas plus utiliser l’odorat en hypnose ? Alors que nous nous appuyons sur les images, les sons, les sensations cénesthésiques, nous délaissons plus sou- vent les odeurs et les goûts (qui dépendent directement de l’odorat). Nous oublions ainsi fréquemment deux de nos cinq sens, alors qu’ils offrent un accès direct à la mémoire et aux émotions et pourraient donc être particulièrement intéressants pour notre pratique. 
Entretien de Martin Wall, Président de European Society of Hypnosis
Interview par Gérard FITOUSSI. Bonjour Martin, pouvez-vous nous parler de votre parcours personnel et professionnel ? Martin Wall : Je suis diplômé en chirurgie dentaire de l’University College de Londres en 1973. J’ai développé une approche globale de la pratique dentaire dans ma ville du Mid Devon. J’exerce maintenant comme maître de conférences et superviseur clinique à l’Université Peninsula de Médecine et Dentisterie.
Couleur Chronique, Jean-Michel Hérin
Compte-rendu par Henri BENSOUSSAN. La première phrase du livre de Jean-Michel Hérin nous dit tout sur le propos de l’auteur : « Ce livre est le reflet instantané de mon cheminement au moment de son écriture, en 2014. » Un peu plus loin, il précise : « Il s’agit simplement d’une réflexion sur la manière dont on observe des expériences, professionnelles ou personnelles, artistiques, des enseignement, des lectures, et dont on les utilise dans la pratique quotidienne. » 
Etre là, sous la direction du Dr Marc Galy
Compte rendu par Sophie COHEN. Marc Galy, anesthésiste utilisant l’hypnose dans sa pratique, réunit douze auteurs venus d’univers différents qui écrivent sur cette thématique. Ce petit livre par son format ne l’est pas dans son contenu. Chacun dans sa spécialité nous amène à explorer sa relation au « présent ».